Enigmes Tests Bibliothèque Mot caché Jeux Vidéos Orientation
Photos scolaires Cocologie Insectclopedia Musiclopedia Techlopedia Ressources PedagoNet
Comment rendre le français intéressant
.Le français doit être associé à des choses plaisantes.
.

Quelques idées pratiques :

- Écoutez avec un véritable intérêt quand l'enfant vous parle. (La personne la plus intéressante est celle qui  s'intéresse à vous!)

- Soyez disponible. (Un enfant qui se sent accueilli va partager plus facilement ses idées, ses pensées.)

- Lisez beaucoup d'histoires, de comptines. Encouragez les commentaires de l'enfant quand vous lisez.

- Exposez votre enfant aux jeux, aux émissions de télévision, aux vidéocassette et à la musique en français.
  Discutez avec votre enfant de ce qu'il a regardé ou écouté.

- Donnez à votre enfant un "sens d'histoire personnelle" relative à sa famille immédiate et à ses grands-parents. (Les enfants adorent         regarder des photos et entendre des histoires de ce qu'ils faisaient quand ils étaient petits et de comment vous étiez comme enfant.)

- Faites de petites entrevues avec l'enfant en enregistrant sa voix sur cassette audio. Beaucoup d'enfants aiment se regarder avec des       amis ou des  cousins sur vidéocassette. (Assurez-vous que ça se passe en français.)

- Jouez dans l'auto (vous avez un " auditoire captif ", attaché même!) à des jeux de mots simples tels que "devine le prochain mot dans     cette phrase", "trouve le mot qui manque dans la chanson", "devine ce que je vois". Le voyage se déroulera plus agréablement.

- Ce qui est intéressant va varier beaucoup d'un enfant à l'autre. Suivez votre enfant dans ce qu'il aime jouer.
  (Votre temps et votre attitude intéressée sont plus importants que l'argent et une multitude d'activités.)

C'est au français que l'enfant doit associer le plaisir et les choses intéressantes.


L'enfant se sent à l'aise de parler le français
.

Quelques idées pratiques :

- Créez une ambiance où c'est normal de parler le français. Entendez-vous avec votre conjoint que vous, le parent francophone, allez toujours parler en   français avec l'enfant. II est important que votre conjointe se sente à l'aise avec cette entente. Si l'enfant sent qu'il/elle blesse ou qu'il/elle laisse de  côté un parent en parlant français, il/elle ne se sentira pas en sécurité de parler.

- Si vous n'avez pas parlé français avec votre enfant dès sa naissance ,commencez graduellement. Autrement,. l'enfant va se sentir insécurisé, car    il/elle ne comprendra pas le pourquoi d'un changement si drastique. Une façon d'introduire le français, c'est petit à petit avec une nouvelle activité, un  jeu ou une sortie que l'enfant aime. Prenez l'habitude de dire certaines choses en français qui font partie de la routine quotidienne.

- Parlez régulièrement en français à votre enfant. Parlez-lui en français, même en public dans un contexte anglais. (Le message est que "le français,    ça fait partie de qui on est et qu'on peut s'afficher comme francophone avec fierté en public".)

- Écoutez vraiment l'enfant quand il/elle parle. Ne le/la corrigez pas constamment. Quand l'enfant vous parle, écoutez pour CE qu'il/elle dit et non  COMMENT il/elle le dit. (La langue n'est jamais plus importante que l'enfant). N' interrompez pas PENDANT que l'enfant parle. Pour corriger, reprenez   ce que l'enfant a dit en lui donnant la formule correcte. Par ex. l'enfant dit :" Moi faire big mess". Vous dites: "Tu as fait un gros dégât? Montre-moi où   tu as fait ton gros dégât." Ne lui demandez pas de répéter le mot après vous.(Si votre enfant le répète naturellement. ne l'empêchez pas de le faire.)

- Ne devenez pas la police du français qui crie "PARLEZ FRANÇAIS!" à longueur de journée. (Évitez le syndrome "le français est bon, l'anglais est    mauvais".) Trouvez de petits signaux secrets entre vous et votre enfant pour lui rappeler de parler le français. Par ex. un signal visuel: vous vous tirez    l'oreille; un signal tactile: vous lui frottez doucement la tête; un signal auditif: vous turluttez un petit air.

Être confiant et fier de parler le français, ça commence d'abord avecla sécurité d'être accepté comme on est.  


Le français doit être rattaché à quelque chose d'important dans la vie de tous les jours de l'enfant

Voici quelques idées pratiques:

- Dès la naissance, parlez souvent à votre enfant et toujours en français. Utilisez un français correct, simple et naturel. Ne parlez pas en "bébé "(ex.  dites "biscuit" plutôt que "kiki").

- Ne traduisez pas ce que vous dites. Dites-le en français avec des gestes, des intonations de voix, des expressions de visage. (Si l'enfant n'a qu'à  attendre quelques secondes pour la version anglaise de ce que vous avez dit en français, il/elle n'a aucune motivation à écouter et comprendre le  français.)

- Montrez par vos paroles et par vos gestes que le français a de l'importance pour vous (la télévision, la musique, votre parler). Demandez à votre  conjointe d'exprimer aussi la valeur qu'il/elle donne au français.

- Demandez à votre "parenté" qui parle le français de s'adresser toujours en français à l'enfant. Vous pouvez encourager quelques membres de votre  famille à devenir des "parrains" ou "marraines" du français en achetant des cadeaux de vidéocassette, cassettes et livres.

- Embauchez des personnes qui parlent le français pour venir faire des réparations dans votre maison.

- Choisissez des gardiens francophones et partagez avec eux l'importance que vous donnez au français.

- Assurez-vous que l'enfant ait des amis qui parlent le français.

- Amenez l'enfant à des activités communautaires en français pour qu'il/elle voit que le français n'est pas seulement une langue de la maison, que c'est une langue vivante, utile et utilisable dans le plus grand monde.

- Inscrivez votre enfant à des cours (culturels ou sportifs) en français.

Pour l'enfant, ce qui compte, ce n'est pas de pouvoir parler le français un jour, c'est de le vivre tous les jours.


AU NIVEAU AFFECTIF

La pertinence:

L'enfant doit sentir qu'apprendre à parler français, c'est important, logique et que ça colle à sa vie de tous les jours. La plus grande pertinence pour l'enfant c'est que l'éducateur parle toujours en français.

II est important que les parents comprennent pourquoi l'éducateur parlera toujours en français aux enfants. II est important que les enfants associent le français à l'éducateur. C'est un jeu que les parents et l'éducateur doivent jouer pour que la motivation de l'enfant soit à son maximum.

L'enfant va vouloir apprendre le français et l'utiliser tout de suite s'il sent qu il y a une bonne raison de le faire. S'il associe l'éducateur à une langue seulement, c'est plus clair. Aussi, ce qui rend l'apprentissage du français pertinent, c'est l'importance accordée à cette langue par les gens autour de lui - ses parents, ses grand-parents, ses oncles, ses tantes, etc.

L'intérêt :

Pour que l'enfant veuille apprendre la langue, on doit capter son imagination, de façon dynamique. Les activités présentées doivent être intéressantes pour l'enfant.

La sécurité :

Pour que l'enfant soit ouvert à apprendre la langue, il doit se sentir bien dans sa peau et en sécurité dans son environnement. Une des choses qui rend l'enfant à l'aise, c'est qu'il est entouré d'enfants qui lui ressemblent dans leur niveau de compréhension et de développement. Une autre chose qui sécurise l'enfant, c'est que l'éducateur comprend tout ce qu'il dit et réagit à ses questions, tout en lui donnant le vocabulaire qu'il lui faut.

Une autre mesure de sécurité dans le programme vient du fait qu'on respecte les choix des enfants dans les centres d'activités. On encourage mais on n'oblige pas les enfants à faire une activité donnée. 

AU NIVEAU LINGUISTIQUE

La communication:

L'enfant parle pour communiquer des idées, des émotions, pour trouver des réponses et combler des besoins. II ne parle pas pour "dire des mots". C'est pour ça qu'un contexte de "vraie vie" est le meilleur environnement pour apprendre.

L'interaction:

L'enfant parle pour établir une relation avec quelqu'un qui a de l'importance pour lui. La relation entre l'éducateur et l'enfant est importante, ainsi que la relation en français entre le parent et l'enfant.






PedagoNet